RSS

Archives Mensuelles: juin 2012

Big Brother is getting me

Hier, je suis tombé sur Secret Story.
Ce n’est pas grave, du moins… Je crois.
Car j’aime bien la téléréalité.
Je l’ai compris le jour où je me suis posé sur mon canapé à 18H10 précise pour suivre la quotidienne de Secret Story.
Mais, ne mettons pas Loana avant les boeufs car je ne suis pas devenu accro d’un coup non.
Les symptomes sont apparus peu à peu, presque insidieusement.
Distinguons les deux étapes de cette addiction.

  •   C’est vraiment de la daube !

J’étais affalé sur mon canapé, une main sur la zapette l’autre tenant mon pti’ filou( mais qu’est-ce qui y’a dans ce tube ?! ) quand je tombe sur les anges de la télé-réalité . Pour ceux ou celles qui vivent dans une grotte, cette émission est constituée de : 30 % de fesses, 20% de grosses voitures, 50% de plage paradisiaque et souvent les trois en même temps.
Je regarde la pluie tombée par la fenêtre, hausse les épaules puis dépose la télécommande à coté de moi, signe de reddition.
Il ne se passe rien pendant 5 minutes, un clash…rien…un clash…
Un moment, je craque, avec cette fameuse phrase dans la tête :  Mais qu’est ce que je fous devant cette daube là ?!
J’éteins la télé, frustré d’avoir succombé à une telle émission.
Mais, alors que je m’apprête à faire quelque chose de constructif dans ma vie comme apprendre les ingrédients des Chocapic en suédois, une question s’immisce en moi…
Quelle va être la réaction de Marie quand elle apprendra que Julia a pecho Geoffrey?
Je retourne devant le poste et finis l’épisode.

  • Y’a quoi sur Arte ?

C’est le moment où j’ai honte de regarder cette émission et un sentiment de culpabilité aussi gros que le tour de hanche de Loana ( c’est son tour de bras ? Ah pardon ) m’envahit doucement.
Quand ma mère passe dans le salon, je zappe sur Arte comme si la vie des écureuils m’intéressait plus que les déboires de ces casses-noisettes de candidats.
Et puis à force, j’assume; c’est reposant de voir Secret Story.
Alors non, on ne tombe jamais par hasard sur une émission de télé-réalité.

Bonnes vacances @ tous,et faites ! à vous.
En caaaaadeaux, ma vidéo préférée du moment:
Ce gamin bouge mieux que les 3/4 des mecs ( et des filles ) en boite…
Best part : à partir de 2m30

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 juin 2012 dans Chroniques

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

J’ai testé le coiffeur à 9 €

J’en ai marre de ces chaines Provost, Jean Louis David, où je paie 23 € pour me faire coiffer en dix minutes par une minette de 17 ans hautaine en stage de BTS coiffure.
Surtout pour supporter des inepties du style :
-Vous avez les cheveux vachement noirs…
( bha oui je suis brun en faite …)
-Vous mettez quoi comme gel ?
( Dop… qu’est-ce que ça peut te foutre ? )
– Vous voulez pas faire un lissage ?
( = vous voulez payer 40 € en plus et vous faire sodomiser ? )

J’ai aussi essayé les coiffeurs gays à Hôtel de ville, 35  € pour entendre:
– Jte fais quoi mon beau garçon ?
– euh… rien du tout s’il vous plaît

J’ai donc décidé de franchir les portes du coiffeur à 9  € ( il y a moins cher … 6  € à Barbes, mais pas sûr de revenir chez soi avec ses habits)

Quand je rentre, je remarque le poster de Zizou derrière la caisse ( un peu cliché mais bon ).
En bande-son, pas de Chérie FM ou de NRJ pour faire jeune ici; Al-jazeera tourne en boucle sur un écran cathodique.
Ambiance comme à la maison, mais du coté de l’Afrique du nord, pas celle de Bretagne.
Un rebeu me fait :
-Ça va Hoya ?
-Hemdoula ( il faut bien montrer patte blanche  )
Je me dis qu’il faudrait pousser le concept au max.
Un vrai coiffeur rebeu bien cher, avec thé à la menthe, chicha, Orient FM .

Je vais poser ma veste ( je déteste que l’on prenne ma veste, ça me met mal à l’aise  de toute manière ).
Le mec ne me demande pas ce que je veux, à 9 Euros, faut pas t’attendre à plusieurs formules.
Il me coupe les cheveux, parle avec son pote en arabe sauf quelques mots en français du style:
aywa Conforama …..  hmida sur la nationale 8 …. les promotions… une achetée une gratuite ….
Ça me dérange pas , j’aime bien, au moins je n’ai pas à meubler une conversation inutile.
Le seul coté négatif, c’est le moment où il m’a chopé la tête avec le rasoir, et qu’il m’a fait :
TI BOUGE PAS !
J’ai craint de finir comme le mouton de l’Aïd.

Résultat :
Pas mal du tout, ambiance chaleureuse, pas de prise de tête et la coupe pas si mal que ça pour un stage en Afghanistan.
8/10 

 
1 commentaire

Publié par le 4 juin 2012 dans Chroniques

 

Étiquettes : , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :